Vous êtes ici : Accueil > Nos projets > Des collégiens et des écoliers se mobilisent pour le Bénin > Vendredi 14 mars, la suite du projet pour les CE1....
Publié : 15 mars 2014

Vendredi 14 mars, la suite du projet pour les CE1....

Élaboration du cahier des charges et premières recherches d’idées de jeux.

Vendredi 14 mars... enfin  !
Ce fut long d’attendre la deuxième séance du projet !
Depuis lundi soir les élèves questionnaient la maîtresse :
"Est-ce que l’on peut déjà chercher des idées pour réaliser des jeux ?"

En ce début de séance, les élèves ont très bien su resituer le contexte du projet.
On va réaliser un jeu qui va être utilisé par les élèves béninois et comme le thème des mathématiques a été choisi pour le projet d’école, notre jeu devra être un jeu mathématique.
Une fois parvenu en Afrique, au Bénin, le jeu sera placé dans le centre de ressource (comme notre bibliothèque) et les enseignants viendront le chercher pour l’utiliser ensuite avec leurs élèves.

Madame Hauduc précise alors que tout cela est très bien mais avant de commencer toute fabrication il est nécessaire de se poser un certain nombre de questions et il faut bien réfléchir à ce que l’on attend précisément de notre futur jeu et elle note aussitôt en haut du tableau :

" Le jeu mathématique DOIT : "

Et c’est tout !!! Car le projet doit être le projet des élèves. Maintenant que l’idée a été lancée et que le besoin est bien perçu par les élèves, ce n’est plus le projet de la maîtresse (!!) et ce sont les élèves qui doivent le prendre en mains !
Une réflexion collective de type brainstorming permet à chacun de donner son avis et sous l’accompagnement de la maîtresse (quand même !) une analyse FONCTIONNELLE du futur produit commence à prendre forme au tableau.

Tout ce qui est proposé comme idée de solution technique est écarté dans un premier temps :
"ça, ce sera à vous d’en décider plus tard, pour l’instant nous devons chercher les qualités de notre jeu, ce que l’on attend vraiment..."

De manière totalement transparente, les élèves sont tout simplement en train de construire le cahier des charges fonctionnel de leur jeu et avec une grande pertinence comme en témoignent les photos suivantes !

Dès qu’une fonction attendue est annoncée par les élèves, celle-ci est notée au tableau.
À partir des fonctions énoncées, on se pose alors d’autres questions :
"Mais comment va t-on pouvoir faire pour rendre le jeu joli ?"
"Eh bien on va mettre des couleurs !"

La colonne de droite précise un certain nombre de critères d’appréciation identifiés encore une fois par les élèves eux-mêmes. Il va sans dire que les termes de "Fonction" et de "Critère d’appréciation" ne sont pas indiqués aux élèves, mais le tableau a été construit par eux, c’est un véritable CONTRAT et il a du SENS  !
Les recherches de solutions techniques peuvent donc commencer !

Remarque : une fois le contrat réalisé, Jessica Hauduc précisera toutefois aux élèves, oralement, que ce qu’ils viennent de réaliser s’appelle un cahier des charges.

Le cahier des charges a été établi en une petite demi-heure. Il pourra être complété sans doute par la suite car les réflexions des élèves sont loin d’être achevées, mais pour l’instant, il reste du temps jusqu’à la récréation pour commencer à chercher des idées de jeux et de solutions... !